Conférence Jacques Berchtold “Goethe et Napoléon” au Château de Coppet

Napoléon admiratif confiera à Goethe, lorsqu’il le rencontrera à Iéna le 14 octobre 1808, qu’il a lu sept fois son roman Werther. Il lui remet la Croix de la Légion d’honneur qu’il vient tout juste de créer. Alors que Goethe réprouve clairement la…

Conférence Jacques Berchtold "Goethe et Napoléon" au Château de Coppet

Source

4
(2)

Napoléon admiratif confiera à Goethe, lorsqu’il le rencontrera à Iéna le 14 octobre 1808, qu’il a lu sept fois son roman Werther. Il lui remet la Croix de la Légion d’honneur qu’il vient tout juste de créer. Alors que Goethe réprouve clairement la Révolution française et sa férocité, il admire en Napoléon un civilisateur et un restaurateur moderne. À ses yeux, Napoléon a des vues progressistes et cosmopolites: il est l’homme que la Providence envoie pour mettre fin au chaos de la Révolution. Le rapport reste toutefois ambivalent. Napoléon aurait souhaité que Goethe compose un drame de Jules César qui l’aurait décrit. Goethe ne le fit pas mais composa un poème décrivant l’empereur défait en 1812 à Moscou sous les traits du conquérant et tyran Timur (Tamerlan).

4 / 5. 2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *